Première semaine : au labo et en dehors

April 10, 2016

Beaucoup de choses se sont passées en une semaine depuis le dernier article, et je n’ai pas eu le temps d’écrire plus tôt… Voilà un condensé de ma première semaine au labo, et aussi en dehors (je ne passe pas encore toute ma vie au labo).

Au labo

Pour commencer voilà des photos du bâtiment tout neuf (construit en 2012) dans lequel se trouve mon labo :

Jennie Smoly Caruthers Biotechnology Building

Jennie Smoly Caruthers Biotechnology Building

Cette première semaine a été un marathon de paperasses et d’échanges avec une bureaucratie très dense… Lundi, mon premier jour au labo, j’ai eu une présentation de mon employeur donnée par leur branche “locale” (tout l’Ouest des États-Unis) située en Californie. C’était donc par vidéo-conférence. Évidemment c’est ce matin-là qu’il y a eu des coupures de réseau dans le bâtiment… C’était donc très embarrassant car la personne en Californie a lu quasiment tout son diaporama dans le vide, probablement sans même s’en apercevoir, pendant que de notre côté nous étions en panique pour tenter de rétablir la liaison. Heureusement j’ai pu récupérer une copie des diapos et donc prendre connaissance des infos qui m’étaient destinées (ça parlait principalement des différentes assurances santé proposées par l’employeur, d’un ennui à mourir). Il fallait aussi renseigner plein d’informations dans des formulaires en ligne, sur leur site assez difficile à utiliser.

Mardi était plus productif : j’ai assisté à une matinée d’orientation à l’International Students and Scholars Service. On nous a expliqué plein de choses importantes pour maintenir notre statut Exchange Visitor et donc notre autorisation à rester sur le territoire, et aussi comment être autorisé à rentrer sur le territoire après une sortie temporaire. C’est important sinon on se retrouve coincé à la douane à l’aéroport… Enfin, cette orientation était indispensable pour recevoir l’autorisation de demander un Social Security Number (SSN). En plus de cette autorisation, il fallait attendre plus d’une heure dans un bureau (là je ne me sentais pas trop dépaysé). En France ce numéro ne sert qu’à l’assurance maladie (enfin je crois, on ne me l’a jamais demandé pour autre chose), tandis qu’ici ils s’en servent pour tout : l’employeur le demande, les impôts le demandent, certaines banques le demandent pour pouvoir ouvrir un compte. C’était le cas de Elevations Credit Union, où je voulais ouvrir mon compte (je ne sais pas si l’équivalent des credit unions existe en France : ce sont des sortes de coopératives détenues par leurs utilisateurs, contrairement aux banques classiques). Ma demande de SSN a été acceptée et j’ai pu ouvrir un compte, étape importante vers l’autonomie. J’ai aussi définitivement sécurisé l’appartement dans lequel je vais bientôt emménager (il fallait payer le premier mois).

Le reste de la semaine, j’ai principalement suivi des safety trainings obligatoires pour travailler dans le labo (celui sur les animaux est une pure perte de temps puisque mes travaux sont uniquement in vitro, mais bon c’est obligatoire…). Il s’agit de lire une cinquantaine de diapos pas très passionnantes, puis de répondre à un quizz pour vérifier qu’on a bien lu les diapos.

Mercredi 13 le labo m’emmène en congrès sur la côte Est jusqu’à samedi, donc le vrai travail à la paillasse ne commencera que la semaine suivante. J’ai donc lundi et mardi pour terminer les safety trainings et commencer un peu de recherches bibliographiques, puis le congrès pour vraiment me mettre dans le sujet. Le congrès se tient dans un endroit qui a l’air magnifique, j’en parlerai dans un prochain article.

Et en dehors du labo

Je voulais aller à des événements de la Conference on World Affairs, il y avait notamment en soirée des concerts et conférences intéressantes. Finalement je n’ai pas eu le courage… Mais il se passe tellement de choses ici que j’aurai bien d’autres occasions de sorties.

Mercredi soir Marta m’a emmené à un meetup du groupe Analyze Boulder : un groupe de personnes qui utilisent des données publiques pour toutes sortes d’analyses. La première présentation expliquait comment concevoir des bâtiments plus performants (en termes de consommation électrique, etc.) en se basant non pas sur des modèles théoriques mais sur de nombreuses mesures faites sur des bâtiments déjà existants. La deuxième présentation montrait comment le service de partage de voitures de Denver fonctionnait : dans quels quartiers les trajets sont les plus fréquents, quels jours de la semaine, à quelles heures, etc. La dernière présentation était pour moi la plus intéressante : il s’agissait d’une analyse du texte des lois votées par le parlement des États-Unis depuis le gouvernement de Clinton jusqu’à aujourd’hui. Entre autres choses, l’auteur de l’étude a recherché systématiquement certains mots dans les textes, et tracé les courbes de fréquence de ces mots en fonction du temps. Un de ses graphiques est très très parlant : il semble montrer une certaine stabilité sous Clinton, un chaos total sous Bush, et un lent retour à la stabilité sous Obama. Voilà le graphique en question :

Topics by year

Jeudi soir Marta & Jeff m’ont emmené dîner dans un restaurant pas loin de chez eux. Ce restaurant brasse ses propres bières, ils en proposent de nombreuses différentes, parfois seulement disponibles pour une saison. J’en ai goûté une brune très sombre, avec un léger goût de basilic qui allait très bien avec ma pizza. :-)

Vendredi soir Marta & Jeff m’ont emmené écouter un concert de bluegrass dans une petite ville appelée Lyons, située au Nord de Boulder. Lyons est un coin vraiment sympa, dans la campagne. Le concert se tenait dans une salle située dans un grand espace au pieds de falaises et près d’une petite rivière. Apparemment un festival de musique a lieu dans cet endroit chaque été en juillet. Deux groupes ont joué : le Springfever Bluegrass Band et Frank Solivan & Dirty Kitchen. Le deuxième groupe était excellent : tous les musiciens étaient de vrais virtuoses. Mais leur musique m’a moins touché que celle du premier groupe, c’était très rapide et démonstratif, avec moins de nuances. Le premier groupe m’a énormément plu, ils ont chanté de jolies chansons avec plein d’harmonies. C’était globalement une super soirée !

Samedi matin Marta m’a montré plein de magasins de seconde main où je vais pouvoir trouver tout ce qui manque pour l’appartement (c’est un meublé, je dois juste trouver des couverts et autres petits équipements). J’ai presque acheté un vélo dans un magasin d’articles de sport d’occasion, malheureusement il était déjà réservé quand je l’ai vu. Les vendeurs du magasin m’ont dit qu’au printemps ils reçoivent beaucoup de vélos et que leur stock tourne rapidement (à la fin de l’année universitaire beaucoup d’étudiants repartent chez eux, potentiellement à l’autre bout du pays, donc ils vendent beaucoup de leurs affaires). J’y retournerai la semaine prochaine, ou je chercherai un vélo sur Craig’s List (l’équivalent local du Bon Coin).

Samedi après-midi je suis allé me balader dans les chemins de randonnée les plus proches de là où habitent Marta & Jeff, à environ 15 min à pieds. On arrive rapidement dans la montagne, au calme complet, c’est super relaxant. J’ai suivi un parcours d’environ 2h30 (aucune idée de la distance en km) qui montait assez haut. Les paysages sont magnifiques. Voilà quelques photos (de qualité très moyenne, il faudra que je trouve un véritable appareil photo car mon téléphone n’est pas terrible) :

Rando en montagne

Rando en montagne

Rando en montagne

Rando en montagne

Et finalement aujourd’hui dimanche… j’ai passé toute la matinée à trier des photos et à écrire cet article. Il fait un peu gris aujourd’hui donc je n’ai pas perdu mon temps en restant à l’intérieur. Je vais essayer de reprendre un peu la musique, ça fait trop longtemps que je n’ai pas joué.